Actualité

Ségolène Royal crispe les antinucléaires

La ministre de l’Ecologie et de l’énergie a con­firmé son accord de principe à la prolongation, pour dix ans supplémentaires de l’exploitation des plus vieilles centrales nucléaires.
Les propos de Ségolène Royal ont fait grincer les dents y compris de personnalités écologistes en rupture avec leur propre mouvement. Jastrow/Creative Commons
France

Y aura-t-il encore des électeurs écologistes pour voter François Hollande, s’il se présente à la présidentielle de 2017? A quatorze mois du premier tour du scrutin, le chef de l’Etat français prend le risque de déplaire définitivement à cette partie de la majorité qui, en 2012, l’a porté au pouvoir. Dimanche, en effet, sa ministre de l’Ecologie et de l’énergie, Ségolène Royal, a con­firmé son accord de principe à la

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion