Genève

A Genève, le CSP et Caritas s’inquiètent des coupes budgétaires

Les organisations d’entraide craignent les conséquences des scrutins cantonaux sur l'aide au logement, les subsides d’assurance maladie et les prestations complémentaires.
Parmi les personnes concernées Gaëlle Genet
Votations du 28 février

Caritas et le Centre social protestant (CSP) montent le ton à quelques jours du scrutin de dimanche. Sans donner de consigne de vote, les deux organisations d’entraide font part de leurs inquiétudes liées aux votations cantonales du 28 février sur la diminution des prestations sociales, soit les trois objets portant sur une baisse des allocations logement, de certains subsides d’assurance maladie et des prestations complémentaires. Si ces mesures d’économies budgétaires

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion