Actualité

Hollande prié de s’excuser en Polynésie

Le lourd dossier des essais nucléaires pèse sur son déplacement dans le Pacifique.
France

François Hollande se savait attendu au tournant, en Polynésie. «J’aurai des annonces à faire», avait reconnu l’hôte de l’Elysée, en route pour cette collectivité territoriale du Pacifique sud qui est empoisonnée, littéralement – en matière de santé de ses habitants et d’état de son environnement –, par les 193 essais nucléaires auxquels la France procéda, entre 1966 et 1996. Des expérimentations qui, selon les estimations, ont touché 150 000 personnes, sur

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion