Vaud

Imbroglio juridique autour de la plainte de l’Eglise

La plainte des autorités cantonales de l’Eglise réformée vaudoise contre le collectif R, qui occupe depuis une année un temple du centre de Lausanne, a été jugée irrecevable. Dans le même temps, le Conseil de Saint-Laurent-Eglise vient à son tour de demander le départ du collectif.
Une camp de migrants est installé dans la salle de paroisse depuis mars 2015. AUJ/CELEBRER.CH
Occupation de Saint-Laurent

Le Conseil synodal (exécutif) de l’Eglise évangélique réformée du Canton de Vaud (EERV) n’est pas légitime pour demander l’expulsion de l’église Saint-Laurent. C’est ce qu’a jugé le Tribunal d’arrondissement de Lausanne. La Cour a donc déclaré irrecevable la plainte déposée fin octobre par le Conseil synodal, pour obtenir l’évacuation de l’église occupée depuis le 8 mars 2015 par le Collectif R qui regroupe des militants et des migrants frappés de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion