Vaud

La majorité veut garder ses six sièges à l’exécutif

Le «communiste» David Payot réplique aux attaques du PLR contre sa candidature.
Lausanne

N’y a-t-il pas de place pour un «communiste» à la Municipalité de Lausanne, comme le disent les candidats du PLR en évoquant la candidature POP de David Payot (Le PLR crie haro sur le «communiste»), chargé de maintenir le siège que va laisser Marc Vuilleumier? «Si «communiste» désigne quelqu’un qui s’identifie au marxisme, au léninisme ou à l’Union soviétique, ils ont une guerre de retard…», réplique David Payot en marge

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion