Genève

Deux syndicalistes du SSP jugés pour diffamation

Trois tracts ont été jugés diffamatoires. Pour éviter la condamnation, les prévenus doivent maintenant prouver leur bonne foi.
Selon l'avocat des prévenus JPDS
HUG

Quelles sont les limites de la lutte syndicale? Trois tracts des Syndicats des services publics (SSP) sont allés trop loin selon la justice genevoise. Rédigés par Corinne Beguelin et distribués par David Andenmatten, des propos visant deux haut-cadres des Hôpitaux universitaires genevois (HUG) ont été jugés diffamatoires jeudi par le Tribunal de police. Il a toutefois écarté toute intention de nuire de la part des syndicalistes. Charge à eux de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion