Valais

«L’hospice est dans les gènes des Alpes»

VALAIS • Connu pour son œuvre d’accueil, l’hospice du Grand-Saint-Bernard est sur le point d’achever un grand cycle de rénovations. Un lieu où la fraternité et la solidarité sont perceptibles «jusque dans les murs».
L'hospice du Grand-Saint-Bernard DR
Valais

«Imaginez ce qu’il a fallu d’audace pour bâtir ici, à 2500 mètres d’altitude», relève le chanoine José Mittaz, prieur de l’hospice du Grand-Saint-Bernard. Brouillard, vent et froid sont un lot quasi quotidien. La neige, qui se fait rare cette année, recouvre habituellement les accès du col d’octobre à juin. Pourtant, les voyageurs ont toujours été nombreux à emprunter ce passage alpin. C’est en les voyant affluer vers Aoste, épuisés et

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion