Vaud

Nestlé nie tout harcèlement

Des membres de la direction de Nestlé ont répondu mercredi aux accusations de Yasmine Motarjemi, ex-cheffe de la sécurité alimentaire.  
Paul Bulcke International Students’ Committee / Wikimedia
Justice

Ce n’est pas tous les jours que le palais de justice de Montbenon accueille le grand ponte de Nestlé, Paul Bulcke. Mercredi en début d’après-midi, policiers en gilet pare-balle et photographes armés d’objectifs grand angle étaient postés devant le Tribunal d’arrondissement de Lausanne. Lors d’une audience qui s’est prolongée jusqu’à 19 h, le CEO de Nestlé et trois autres membres de la direction ont été entendus comme partie dans l’affaire

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion