Économie

Leurs vies avant nos profits

Spéculation alimentaire

Chaque année, nos banques investissent des milliards de francs dans des dérivés financiers de produits agricoles. L’initiative «Pas de spéculation sur les biens alimentaires» vise ces fonds, qui causent des flambées de prix, parfois en déconnexion totale avec la réalité des récoltes. Ces investissements servent le jeu de paris boursiers, dans un monde de la finance dématérialisé, et viennent troubler le cours normal des denrées alimentaires qui connaissent déjà bien

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion