Actualité

Manuel Valls justifie l’état d’urgence, les critiques se multiplient

FRANCE • Le gouvernement n'exclut pas une prolongation de l’état d’urgence au-delà du 26 février, alors que cette situation d'exception ne manque pas de susciter bien des inquiétudes pour les libertés publiques.
A l'issue de la manifestation contre COP21 AMR
France

Le gouvernement français s’est employé mardi à justifier l’état d’urgence décrété après les attentats du 13 novembre. Il a appelé dans le même temps les touristes à venir à Paris, alors que des critiques montent sur une utilisation abusive de ce statut d’exception. Interrogé par la radio Europe 1, Manuel Valls a estimé qu’ «il ne faut pas écarter (la) possibilité» d’une prolongation de l’état d’urgence au-delà du 26 février,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion