Genève

Le secteur du social est en crise

GENÈVE • Les travailleurs sociaux déplorent leur manque de moyens. La qualité des prestations comme leurs conditions de travail sont en péril.
A l’instar du SPMI JPDS

La grève du 10 novembre dernier a été suivie par l’ensemble du personnel de la Fondation officielle de la jeunesse (FOJ). Si les dix-huit foyers pour jeunes en difficulté n’étaient évidemment pas vides – service minimum oblige –, tous les employés de cette institution subventionnée se sont déclarés solidaires du mouvement. Une mobilisation historique, certainement renouvelée ce mardi, qui traduit les fortes inquiétudes du secteur du social face aux coupes budgétaires annoncées.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion