Solidarité

Au Venezuela, les bolivariens n’ont pas dit leur dernier mot

ÉLECTIONS • Les législatives du 6 décembre sont-elles le prélude à la fin de la révolution bolivarienne? L’opposition le croit, mais il n’est pas sûr que les classes populaires osent franchir le pas.  

«On va gagner, tout le montre: les enquêtes, l’accueil chaleureux que nous avons durant cette campagne», assure avec plaisir Ismael Garcia, candidat à sa réélection comme député de l’opposition dans l’Etat d’Aragua dans le nord du pays. Les instituts de sondages, pas toujours fiables, vont effectivement tous dans le même sens. Les adversaires du gouvernement socialiste sortiront gagnants le 6 décembre lors des élections au parlement monocaméral. D’après l’institut Datanalisis,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion