Musique

Ténus éclats à l’Alhambra

CONTRECHAMPS EN CONCERT

Heureusement que le concert se terminait avec elle. Ecouter une autre pièce après Mouvement (-vor der Erstarrung) de Helmut Lachenmann aurait été difficile, tant l’œuvre que donnait mardi l’Ensemble Contrechamps subjugue l’auditeur et épuise le discours musical. Sur scène, une vingtaine d’in­terprètes et le chef indonésien Wilson Hermanto. Des souf­fles se font entendre, des cliquetis, des crépitements. Mil­limétrés, ils s’entrecoupent, s’épuisent. Ces sons sont produits par des jeux inédits: le

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion