International

Plongée dans un calme assourdissant à Paris

Paris • Samedi, à la suite des attentats, les lieux publics de la capitale étaient fermés. Quelques rares touristes ont osé la promenade en ville, alors que les Parisiens se sont retrouvés place de la République.

«C’est trop horrible.» Margot, 24 ans, essaye de lutter contre les larmes. Au lendemain des attaques terroristes, son amie Joséphine et elle ont rejoint des proches dans un café du 6e arrondissement. «Je n’avais pas envie de rester toute seule», souffle Margot. Vendredi soir, elles étaient sur le point de sortir lorsqu’elles ont eu connaissance des attaques. «Je suis choquée, déprimée. J’ai un peu peur. En tant que jeunes Parisiens,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion