Genève

Plaidoyer pour la transparence aux Ports francs

CRIMINALITE ECONOMIQUE • Son président, David Hiler, a exposé hier les mesures d’une stratégie de clarté.

Nommé à la présidence des Ports francs et entrepôts de Genève (PFEG) depuis mai 2015, David Hiler, ancien conseiller d’État genevois, a dévoilé hier à la presse les premières mesures d’une stratégie de plus grande transparence dans un lieu potentiellement à risque en matière de criminalité économique. Contrôle systématique des locataires, système de contrôle biométrique pour se prémunir de la présence de sous-locataires non déclarés, vérification systématique des clients et

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion