Genève

La semaine à quarante-deux heures: le point de vue du sociologue Nicola Cianferoni

Nicola Cianferoni DR

Nicola Cianferoni, sociologue du travail à l’université de Genève, s’exprime à propos du passage de quarante à quarante-deux heures de travail hebdomadaires pour les fonctionnaires, réclamé par le Conseil d’État.     Qu’implique pour vous l’augmentation du temps de travail préconisée? Nicola Cianferoni: Il s’agit d’une remise en question d’acquis sociaux. En effet, parvenir à ces quarante heures hebdomadaires a nécessité un chemin long et conflictuel qui remonte au XIXe

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion