Religions

«Toute religion peut être aliénante ou subversive»

PARUTION • Emancipateur ou oppresseur, le discours religieux répercute aussi un contexte économique et culturel. Un jeune chercheur mexicain montre comment la théologie de la libération s’est opposée au capitalisme et à la modernité.
Centre commercial à Bogota DR

Quel lien y a-t-il entre les centres commerciaux, le colonialisme, les sciences sociales et la théologie de la libération? C’est ce qui constitue la trame de l’ouvrage de Luis Martínez Andrade, docteur en sociologie de l’EHESS (École des hautes études en Sciences sociales) et postdoctorant à l’Université catholique de Louvain. En 2009, son essai sur les centres commerciaux comme «figure paradigmatique du discours néocolonial» avait remporté le premier prix du

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion