Actualité

Erdogan, vainqueur sans adversaire

Certains l’avaient enterré un peu trop vite après sa demi-défaite du 7 juin dernier. Recep Tayyip Erdogan a retrouvé dimanche une confortable majorité au parlement turc. Le «sultan» maintient ainsi l’emprise qu’il exerce depuis treize ans sur la Turquie moderne, une domination seulement comparable au règne d’Atatürk lui-même. Malgré le climat de violence et d’intimidations qui a entouré la campagne, le verdict est incontournable. L’AKP a bel et bien gagné

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion