Genève

La droite punit l’Usine

En rouvrant le débat de la veille sur l’Usine, hier en début de soirée, Carlos Medeiros, président du Conseil municipal de la Ville de Genève, a prévenu qu’il ne tolérerait aucun débordement. Il faut dire que représentants et supporters de l’Usine sont nombreux à assister à la pièce qui se poursuit, à savoir la suspension des subsides municipaux pour 2016, qui se montent à plus d’un million de francs. Sauf

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion