Cinéma

Du post-punk au post-apo

LUFF Le Lausanne Underground Film & Music Festival invite le Kazakh Rachid Nougmanov. Un réalisateur au parcours ­aussi singulier que sa modeste production cinématographique, à découvrir de vendredi à dimanche.
L’Aiguille de Rachid Nougmanov DR

En treize éditions, le Lausanne Underground Film & Music Festival a fait de nombreux tours du monde en diffusant des œuvres produites dans les coins les plus reculés. Mais étonnement, le cinéma kazakh n’avait jusque-là jamais fait l’objet d’une quelcon­que rétrospective ou projection. C’est cet oubli que le LUFF tente de corriger cette année en accueillant Rachid Nougmanov. Un cinéaste au parcours aussi singulier que son œuvre, présentée dans sa

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion