Genève

Vent de fronde chez les pilotes d’Etihad Regional

AÉROPORT • Les employés de la compagnie dénoncent leurs conditions de travail, ainsi qu’une «culture de l’intimidation» de la direction.

Des salaires parmi les plus bas de la branche, une flexibilité hors norme en matière d’horaires et des vacances accordées au compte-gouttes: tels sont les griefs formulés hier lors d’une conférence de presse par le Syndicat des services publics (SSP) et plusieurs pilotes envers leur employeur, Etihad Regional. La compagnie – inscrite au registre du commerce tessinois sous l’appellation Darwin Airline – est rebaptisée ainsi depuis 2014, à la suite de l’acquisition

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion