Histoire

Refuge et droit d’asile, une épopée millénaire

Des temples de la Grèce antique, où s’abritaient les fugitifs et les criminels, aux mouvements de réfugiés massifs de la Seconde Guerre mondiale, la notion d’asile et de refuge a radicalement changé. Malgré la permanence des migrations forcées à travers les siècles.
Vincent Disilvestro
Histoire

Asile, exil, refuge, les termes se confondent à travers les âges mais trouvent un écho récurent dans l’histoire. Dès l’antiquité, ces notions gagnent une signification particulière, qui n’est pas celle d’aujourd’hui, mais qui a façonné leur conception actuelle. A l’heure où l’Europe vit la plus importante crise migratoire de l’après-guerre, où des dizaines de milliers de Syriens, d’Irakiens ou d’Erythréens fuient les persécutions et la dictature, Le Courrier se plonge

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion