Genève

L’heure du bilan pour Alternatiba

Si le sentiment général est globalement positif, quelques critiques émanent du public, notamment autour de la communication.
Alternatives

«Nous sommes ravis de ce festival», déclarait, lundi, Olivier de Marcellus, l’un des coordinateurs du festival Alternatiba, qui s’est déroulé ce week-end à Genève (notre édition de lundi). «Les gens avaient le sourire et l’ambiance était à la fête. Tant et si bien que nous ne pourrons pas y couper: nous devrons réorganiser ce festival, mais pas l’année prochaine.» Dans l’optique d’une seconde édition du village des alternatives urbaines, certains

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion