Solidarité

UBS accusé de favoriser la déforestation

MALAISIE • Un tribunal bernois estime que le Ministère public avait de bonnes raisons de perquisitionner chez UBS dans le cadre de soupçons de blanchiment d’argent provenant du déboisement de Bornéo.

Le Bruno Manser Fonds (BMF), organisation qui défend la forêt pluviale de Borneo et ses habitants, tient un os et ne compte pas le lâcher. Sa plainte pénale déposée contre UBS en 2012 suit son cours. Son collectif reproche à UBS d’avoir blanchi 90 millions de dollars provenant de pots-de-vin versés à Musa Aman, le premier ministre de l’Etat de Sabah, dans l’île de Bornéo, pour qu’il autorise la déforestation

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion