Actualité

Mexique: le journalisme critique dans le viseur

Rubén Espinosa. KARLO REYES

«Nous savons que la mort rode mais l’envie d’en finir avec la censure est plus forte. Alors on vit avec cela, avec cette paranoïa qui nous fait penser qu’en tant que journaliste, tout ce qui nous entoure est peut-être un piège. C’est moche comme sentiment.» Lunettes noires éternellement vissées sur le nez et reflex au poing, Rubén Espinosa avait une vision militante du journalisme. Photoreporter pour la revue mexicaine Proceso,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion