Autre

Mélancolie postcoloniale

MIGRATIONS (VII) Depuis plus de trente ans, le sociologue britannique Paul Gilroy développe une réflexion intense autour d’un monde postcolonial épuisé où racisme et nationalisme s’opposent au multiculturalisme.
Photo. Carnaval de Notting Hill BRYCE EDWARDS/ WIKIMEDIA COMMONS

Explorer l’inconscient culturel de la civilisation «occidentale» contemporaine. Envisager de nouvelles perspectives qui nourrissent les débats politiques actuels autour des «identités». Eclairer sur les mécanismes à l’œuvre au cœur du principe de «pureté raciale» cultivé tant par les «dominants» (le monde postcolonial) que par les «dominés» (les populations africaines ou caribéennes immigrées en Europe depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale). Figure cruciale du monde universitaire anglo-américain depuis les

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion