Genève

Des hommes de main du clan Ouattara inculpés

CÔTE D’IVOIRE • A trois mois de l’élection présidentielle, la justice ivoirienne entreprend enfin des actions pour crimes de guerre contre des proches du président Ouattara.

C’était encore inespéré il y a quelques mois. Mais, harcelée par les organisations de défense des droits humains, qui dénonçaient une justice sélective en Côte d’Ivoire, la justice ivoirienne s’est finalement résolue à inculper des responsables militaires du camp de l’actuel chef d’Etat ivoirien, Alassane Ouattara. Il s’agit de Chérif Ousmane et Losséni Fofana. Chérif Ousmane, surnommé «Papa Guépard», est l’un des premiers visages découverts au début de la rébellion

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion