BD

Quinze ans sur une île déserte

ARCHÉOLOGIE Au XVIIIe siècle, des esclaves sont abandonnés sur un confetti de sable après un naufrage. ­Sylvain Savoia raconte leur terrible épopée, et celle des archéologues qui ont exhumé leurs traces.

Elle s’appelait alors l’île des Sables. Un îlot microscopique, désertique, battu par les vents et les cyclones, perdu dans l’océan Indien. En 1761, un bateau de la Compagnie française des Indes orientales y fait naufrage. A fond de cale, 160 hommes, femmes et enfants razziés à Madagascar et embarqués illégalement pour être vendus comme ­esclaves. Les rescapés s’attellent à construire une embarcation de fortune avec les ­éléments de l’épave, mais quand

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion