Solidarité

«L’agroécologie peut nourrir le monde»

DÉVELOPPEMENT • Encore méconnue, l’agriculture écologique marie les cultures pour produire mieux et davantage. Un espoir pour les paysans. Rencontre avec l’un des pionniers du domaine.
En Tanzanie Swissaid

Il est la bête noire de l’agro-industrie. Miguel Altieri est une des figures de proue de l’agroécologie. L’agronome et entomologiste chilien, professeur à l’université de Berkeley en Californie depuis trente-cinq ans, affirme non seulement qu’une agriculture débarrassée des pesticides et des engrais chimiques peut produire autant que les cultures conventionnelles, mais qu’elle est la seule voie durable pour nourrir les quelque huit à neuf milliards d’habitants de la planète dans

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion