Actualité

Les Indignés changent l’Espagne

C’est un séisme. Les élections municipales et régionales de ce week-end mettent fin au bipartisme qui domine la vie politique de l’Espagne depuis près de trente ans. Si le Parti populaire (PP) au pouvoir, de droite traditionnelle, reste la première formation politique d’Espagne, il perd sa majorité absolue dans la plupart des régions et se voit privé de 10% de ses suffrages par rapport aux élections de 2011. A l’autre

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion