Édito

Sortir de la forteresse vide

Cela commençait un peu trop à se voir. Lorsque les barques coulaient de-ci, de-là, on pouvait s’en accommoder en détournant pudiquement les yeux. Mais les 800 morts en Méditerranée de ce week-end ont obligé les Etats de l’Union européenne à réagir. Ils se sont réunis hier en sommet extraordinaire à Bruxelles. Quelques bonnes nouvelles ont certes été annoncées au terme de cette réunion. Dont la volonté de faire passer de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion