Genève

Le ressortissant tchadien refuse son expulsion

FOYER DES TATTES • Blessé lors de l’incendie de novembre dernier, le jeune Ayop a frôlé le renvoi hier. Quarante personnes ont manifesté à l’aéroport.  
Une quarantaine de manifestants ont réalisé un sit-in hier matin à l’aéroport de Cointrin youri hanne

Hier matin, une quarantaine de manifestants se sont rassemblés dans le hall de l’aéroport de Cointrin pour protester contre le renvoi du ressortissant tchadien prénommé Ayop, victime de l’incendie du foyer des Tattes en novembre dernier. Sur le point d’être expulsé, le jeune homme de 19 ans aurait refusé de monter dans un avion pour l’Espagne, pays dans lequel il avait déposé une demande d’asile avant son arrivée en Suisse.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion