Genève

«Il faut donner aux jeunes des outils pour s’intégrer»

JEUNESSE • Une travailleuse sociale hors murs a mis en place un cours de danse pour les jeunes habitantes des Pâquis. Reportage.
Le cours a pour objectif d’améliorer la visibilité des jeunes femmes dans l’espace public. CEDRIC VINCENSINI

Tout est parti d’un repas organisé en décembre dernier par Sara Marzi, travailleuse sociale hors murs au Service de la jeunesse de la Ville de Genève. Les jeunes filles qu’elle côtoie quotidiennement depuis près de deux ans dans son secteur – Pâquis-Prieuré-Sécheron – ont répondu présent à l’appel. Certaines sont en rupture sociale ou scolaire, mais la majorité va encore à l’école, de commerce ou de culture générale. Elles ont entre 17

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion