BD

Des dessinateurs abandonnent

ETAT DES LIEUX • Marche des auteurs de bande dessinée et grève des dédicaces, la profession souffre. L’ombre de «Charlie Hebdo» planera aussi sur le Festival d’Angoulême, la semaine prochaine.
Illustrations. Ci-contre: l’affiche ­officielle d’Angoulême 2015 signée Bill ­Watterson et sa variante rebaptisée «festival de la bande décimée» DR

Outre les répercussions du ­drame de Charlie Hebdo, le 42e Festival de bande dessinée d’Angoulême, la semaine prochaine, vivra des moments pour le moins inédits. Un vent de révolte des auteurs et dessinateurs contre leur précarisation croissante va se concrétiser par une marche signifiant de facto une grève des dédicaces, le samedi après-midi. Et des Etats généraux sur la situation de la profession sont convoqués pour établir un état des lieux,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion