Neuchâtel

Le gouvernement souhaite cantonaliser l’accueil des enfants

NEUCHÂTEL • L’exécutif veut mettre l’accent sur les structures d’accueil extrafamilial. Mais en commission, la droite revoit le projet à la baisse, sans corriger les disparités entre communes.

Le gouvernement neuchâtelois veut poursuivre les efforts en matière de structures d’accueil extrafamilial. Trois ans après l’entrée en vigueur de la loi sur l’accueil des enfants (LAE), complémentaire au programme d’impulsion de la Confédération, il reste encore beaucoup à faire, tout particulièrement dans le domaine parascolaire où il manque 4400 places. Neuchâtel a créé 1600 places en quatre ans, mais le canton reste très en retard en la matière. D’ici à 2020,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion