Neuchâtel

A Neuchâtel, les syndicats ne baissent pas les bras

Après la manifestation du 25 novembre (deux mille personnes) et celle du 2 décembre au Château qui a rassemblé près de mille enseignants – grévistes ou non –, employés de la fonction publique et policiers, les syndicats ne baissent pas les bras. Quand bien même le budget 2015 de l’Etat a été voté en entérinant la limitation à 0,5% par an de la progression de la masse salariale. Si les

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion