Solidarité

Privés du droit à l’identité

LIBAN • L’adoption n’est pas réglementée au Liban. A l’occasion de la Journée des droits de l’enfant, une association libano-suisse veut faire bouger les choses.

Ce sont des voix d’enfants qui veulent savoir d’où ils viennent, qui sont leurs parents et comment ils ont été abandonnés. Les adultes qu’ils sont devenus aujourd’hui racontent des histoires complexes de séparation, de quête d’identité et de construction de soi. Ces voix se feront entendre le 20 novembre prochain à Beyrouth, dans un spectacle de textes, poèmes et musique, intitulé And She Flew Away, pour le lancement d’une campagne

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion