Égalité

«C’est le pur amour de la vie qui m’a rendue féministe»

ÉGALITÉ • Femme émancipée et passionnée, Iris von Roten a payé son engagement féministe par beaucoup de sarcasmes. Reflets d’une rencontre autour de cette figure pionnière, le 16 octobre à Sion.

C’est l’histoire improbable d’une féministe zurichoise qui épouse un catholique conservateur haut-valaisan, en 1946. Docteure en droit, dotée d’une grande curiosité intellectuelle et passionnée d’écriture, Iris von Roten n’entend pas confiner sa vie au rôle imparti par la tradition. En deux mots, elle ne sera pas la «femme de». Un discours qui prend l’opinion à rebrousse-poil à cette époque et pas seulement en Valais! Mais elle parvient si bien à

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion