Solidarité

A Caracas, l’utopie en gratte-ciel a vécu

VENEZUELA • La fameuse Tour de David se vide lentement de ses milliers d’habitants. Le gouvernement vénézuélien a décidé de les reloger dans du neuf, mettant fin à une expérience autogestionnaire originale.  
Les 1770 familles qui vivaient en communauté dans la Tour de David à Caracas sont relogées par le gouvernement. ELYXANDRO CEGARRA

Quarante-cinq étages surplombés par un héliport, une face brillante, entièrement vitrée, une face en suspens, ocre, de la couleur des briques que les habitants ont montées pour séparer leurs appartements de l’abîme. Telle est la carcasse de la Tour de David, gratte-ciel demeuré inachevé dans le centre de Caracas, la capitale vénézuélienne. Selon un dirigeant de la coopérative d’habitants qui gère les lieux, 1740 familles y habitaient, soit 3000 personnes

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion