Valais

Pour les touristes, le Valais double ses lieux de culte en été

ÉGLISES • Pour aller à la rencontre des hôtes de passage, l’Eglise réformée valaisanne s’appuie sur une pastorale du tourisme. L’offre est bienvenue.
Des chapelles inutilisées redeviennent lieux de culte à la haute saison (ici la chapelle de Saas Fee). DR

«Le Valais est un canton qui bouge. Il y a beaucoup de gens de passage», lâche Beat Abbeglen, le président du Conseil synodal de l’Eglise réformée évangélique du Valais (EREV). Alors que les touristes affluent en station, l’EREV propose des cultes supplémentaires dans des chapelles qui ne sont d’habitude plus utilisées pour ces rencontres dominicales. A Chandolin, à La Fouly, à Fiesch ou encore à Saas Grund, des cultes ont

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion