Économie

Pour le seco, la libre circulation n’a fait que du bien à l’économie

EMPLOI • Le Secrétariat d’Etat à l’économie (seco) a dressé hier un dernier rapport sur les conséquences de l’immigration en Suisse: dithyrambique.

La situation a quelque chose de surréaliste. Le 9 février, le peuple suisse a enterré la libre circulation des personnes en réclamant la réintroduction de contingents d’immigration, mais le Secrétariat d’Etat à l’économie (seco) fait comme si de rien n’était. Il a dressé hier, pour la 10e année consécutive, le bilan des conséquences de l’immigration sur le marché suisse de l’emploi. Et comme chaque année, le bilan est positif malgré les

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion