Solidarité

De Salta la «Belle» à Salta la «Rouge»

ARGENTINE • Bastion du folklore et du tourisme, la ville du nord-ouest de l’Argentine symbolise désormais aussi la montée d’une gauche alternative, profitant des difficultés du gouvernement progressiste de Cristina Kirchner.

27 octobre 2013. Les électeurs sont appelés aux urnes pour élire trois députés qui représenteront la province de Salta au Congrès argentin. Parmi les candidats, un barbu aux cheveux longs bien connu des habitants de la ville. Après deux mandats comme député provincial et une tentative au niveau national en 2007 où il obtient 2,7% des votes, Pablo López est de nouveau en course pour «emmener les travailleurs au Congrès».

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion