Vaud

L’étau commence à se resserrer sur les curatelles forcées

Une petite révolution se prépare. Depuis des années, la pratique vaudoise des curatelles – anciennes tutelles – est sous le feu des critiques. Contrairement au reste de la Suisse, Vaud continue à nommer, sur décision des justices de paix, des curateurs privés contre leur gré. Il y a un an, l’Ordre judiciaire vaudois évaluait à environ 5000 le nombre de ces «désignés volontaires», même si les «cas lourds» sont désormais

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Testez-nous
Au mois de juin,
nous vous offrons l'essai web 2 mois
profitez-en!

Connexion