Suisse

Le oui place les autorités devant un nouveau dilemme

Pédophilie • Simonetta Sommaruga estime qu’il sera «impossible» de ­mettre en œuvre l’initiative sans violer la Constitution.

Les pédophiles ne pourront plus travailler avec des mineurs ou des personnes dépendantes, à vie, indépendamment de leur âge ou de la gravité des faits. Les Suisses en ont décidé ainsi hier, en acceptant par 63,5% l’initiative de l’organisation «Marche blanche». Selon la ministre de la Justice Simonetta Sommaruga, la mise en œuvre de ce texte, incompatible avec le principe constitutionnel de proportionnalité, place les autorités devant un dilemme. La

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion