International

La fière combattante aux seins nus

APRES-PRINTEMPS ARABE Ancienne «Femen», Amina Sboui défend la liberté des femmes dans le monde en utilisant son corps nu. Après de multiples déboires dans son pays, la Tunisie, elle vit réfugiée à Paris où elle vient de publier un livre. Rencontre.

Amina Sboui, 19 ans, est l’incarnation de ce qui l’a fait mondialement connaître. Cheveux presque ras, un bouchon en guise de boucle d’oreille au lobe gauche, des bras et avant-bras couverts de tatouages – paroles de John Lennon, portrait de Yasser Arafat, phrase incantatoire «la liberté, c’est ce que la police et la religion refusent» – les seins libres sous un tee-shirt qui bâille, un regard sombre, qui ne cille pas et

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion