Actualité

Le Front national sur un terrain sec

Commentaire Le premier test électoral depuis l’arrivée de François Hollande et de la gauche au pouvoir, au printemps 2012, se solde par l’habituel mouvement de balancier favorable à l’opposition. Mais au-delà de la forte sanction infligée à la majorité, l’ancrage du Front national dans les communes confère à ces élections municipales une dimension nouvelle qui pourrait s’inscrire dans la ­durée. Le rejet d’un président devenu en un temps record le

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion