Solidarité

Les «barrios» échappent à la contestation

VENEZUELA • S’ils peuvent se montrer critiques avec le gouvernement, les habitants des quartiers populaires de Caracas ne se reconnaissent pas dans les mouvements d’étudiants qui agitent le pays depuis trois semaines.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Accès 1 jour
3.-