Genève

Sonné, le Conseil d’Etat plaide pour un «Sonderfall Genf»

GENÈVE • Le vote d’hier a laissé groggy l’exécutif cantonal qui juge les intérêts du canton en péril. Tentant de rebondir, il demande une application souple de l’initiative et des aménagements.

C’est un Conseil d’Etat genevois un peu sonné qui a tenté de faire bonne figure, hier, à l’issue du scrutin. Ceci en pointant qu’au bout du lac, aucune commune n’a accepté le texte de l’UDC, refusé par 61% des votants. Reste que cela n’a pas suffi pas pour inverser la tendance nationale, où l’initiative dite «Contre  l’immigration de masse» l’a emporté par une très courte majorité. Quelque 20000 voix. Une

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion