Solidarité

«L’esprit de Gezi a imprégné les Turcs»

INTERVIEW • Cinéaste, syndicaliste, député, Sirri Süreyya Önder aimerait incarner sur la scène politique l’esprit de résistance du mouvement du parc Gezi. Avec son nouveau parti, il brigue la mairie d’Istanbul, fief d’Erdogan.
Le député turc Sirri Süreyya Önder sur l’avenue de Cihangir. A l’arrière-plan Clément Girardot

Parlementaire depuis moins de trois ans, Sirri Süreyya Önder ne manque pourtant pas d’ambitions. Le cinéaste stambouliote vient en effet de cofonder un parti qui aspire à bouleverser de fond en comble le panorama politique turc, en rassemblant la gauche et les minorités, notamment le mouvement kurde. Le HDP (Parti démocratique des peuples) vise notamment à s’implanter dans l’ouest du pays, où le parti de gauche pro-kurde BDP est peu

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion