Solidarité

Les soupçons de fraude se précisent

HONDURAS • Des milliers d’opposants ont défilé dimanche contre de présumées irrégularités lors de la présidentielle. Des observateurs de renom critiquent le scrutin.

Plus d’une semaine après les élections générales, le Honduras est toujours divisé en deux, entre un pouvoir sûr de sa victoire, confirmée par la communauté internationale, et deux partis d’opposition qui contestent toujours l’élection de Juan Hernandez, officiellement annoncée mercredi dernier. Dimanche, des milliers de manifestants, emmenés par la candidate de la gauche, Xiomara Castro, ont défilé dans les rues de la capitale Tegucigalpa. Bien décidés à obtenir un nouveau

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion